Le générique des visites en vidéos du musée
  • Publié le 02/08/2021
  • Mis à jour le 14/09/2021

Le Musée en ligne

  • Musée de la Ville

Toutes nos ressources en ligne ! Visites en vidéos, activités et événements, dossiers thématiques ou encore visites virtuelles... tout est là.

Les visites en vidéo

Chaque mois, nous vous proposons 3 capsules en vidéo à la découverte des trésors cachés de Saint-Quentin-en-Yvelines sur les trois thématiques du musée : La minute Design, Patrimoine et territoire et L'art à l'air libre.

La Minute Design : les chaises Chica

Présentées dans l’exposition « Viens jouer dehors ! 1968-1978 : la nouvelle ère des jeux » (au Musée de la ville jusqu’au 15 janvier 2022), les chaises Chica sont l’illustration parfaite d’une période créative où l’objet est à la fois un jeu, un décor, quelque chose d’utile et d’agréable, qui doit s’adapter aux besoins des enfants et non l’inverse : une vraie révolution à l’époque ! Conçu en 1971 par Jonathan De Pas, Donato d’Urbino, Paolo Lomazzi et Giorgio Decurso, ce siège produit par B&B est en effet démontable, empilable et modulaire à la manière d’un jeu de construction !

L'art à l'air libre : Paix sur le monde de Robert Lesbounit

Réalisée par l’artiste Robert Lesbounit, cette immense mosaïque de 250 m2 de surface recouvre la quasi-totalité de la façade de l’église Notre-Dame de Maurepas, édifiée en 1974 dans le nouveau quartier de La Verrière-Maurepas conçu par Jacques Riboud. Son riche programme iconographique présente, dans un raccourci saisissant, la marche de l’univers et son exploration par l’Homme, depuis sa création jusqu’aux enjeux de la société contemporaine du début des années 1970.

Patrimoine et territoire : la résidence du Pré-Yvelines à Elancourt

Edifiée de 1969 à 1973, la résidence du Pré-Yvelines à Elancourt est composée de 200 maisons individuelles de deux types différents : les Pistons et les Cylindres. Imaginés par le couple d’architectes Martine et Philippe Deslandes, ces modèles originaux furent lauréats du Concours International de la Maison Individuelle en 1969. A Elancourt, ils prennent place dans des allées aux noms colorés et aux décors surprenants, articulées autour d’un jardin central propice à la promenade. Découvrez cet îlot de poésie et de verdure du quartier des 4-Arbres.

 

Toutes les visites La Minute Design

    [La Minute Design] Les essoreuses à salade

    Les essoreuses à salade sont-elles des objets de design ? Mais oui, figurez-vous ! Elles témoignent des évolutions de la société : de l’essoreuse Moulinex orange de 1967 à celle de Tupperware des années 2000, c’est une histoire de nos façons de vivre mais aussi des évolutions technologiques qui nous est contée.

    La Panton Chair

    Chef d’œuvre de Verner Panton dont le nom d’origine est Cantilever (porte-à-faux en anglais), cette chaise aux lignes épurées et aux couleurs vives nous vient tout droit des années 1970. Elle illustre à merveille les recherches formelles des designers de l’époque mais aussi les avancées technologiques en terme de matériaux et notamment la maîtrise des plastiques. Un must-have d’un musée de design !

    Le luminaire de l’usine Thomson

    Conçu par le célèbre architecte Renzo Piano pour l’usine Thomson Optronique à Guyancourt en 1989-90, ce luminaire produit à 300 exemplaires spécifiquement pour ce bâtiment, illuminait la vingtaine de pavillons métalliques qui composaient l’usine.

    Les lampes Pillola de Casati et Ponzio

    Un nouveau trésor de design des collections du Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines : les lampes Pillola, créées en 1968 par Cesare Casati et Emanuele Ponzio. Exemple du « design radical » italien, elles étaient présentées dans l’exposition « Les Allumés du design » autour des luminaires des années 1960 à 1990.

    Les sièges gonflables

    L'ensemble de mobilier gonflable conservé au Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines constitue l'une des pépites de sa collection Design et modes de vie. Présentés en 2020 lors de l'exposition "Le Siège se révolte", les fauteuils gonflables Blow de Jonathan de Pas, Donato d'Urbino et Paolo Lumazzi et le prototype du Siège moléculaire de Bernard Quentin vous sont présentés ici.

    Les sièges ras-du-sol

    Le Musée de la ville de SQY​ interroge une révolution culturelle : celle du design et des formes nouvelles de la modernité dans les années 1960-70. Ici, il vous dévoile l'un des best-sellers de sa collection Design : le canapé Togo de Michel Ducaroy de 1973 édité par Ligne Roset.

    Les sièges hors-normes

    Anti-conformistes, contestataires et ultra-confortables, ces sièges sont des icônes du vent de liberté qui souffle sur les années 1960 et 1970 : le Torneraj des designers du Gruppo Strum (1969, édité par Gufram, prêt du Centre National des Arts plastiques) et le Sacco des designers Piero Gatti, Cesare Paolini et Francesco Teodoro (1969, édité par Zanotta, collection Musée de la ville).

    Les sièges modulables

    Focus sur deux sièges modulables des années 1960 et 70 conservés dans les collections : le Superonda des designers Archizoom Associés et l’Asmara du designer Bernard Govin.

Toutes les visites Patrimoine et territoire

    La résidence Chamfleury

    En 2020, le quartier de Chamfleury à Voisins-le-Bretonneux a fêté ses 50 ans. Il s’agit donc d’un des plus vieux « nouveaux quartiers » de Saint-Quentin-en-Yvelines ! Il est aussi la première réalisation en France du groupe américain Kaufman and Broad. Véritable village de maisons individuelles, il offre ses pelouses ouvertes d’inspirations anglo-saxonnes et ses 5 modèles de logements aux noms champêtres aux heureux propriétaires qui viennent y chercher un nouveau confort de vie.

    Le quartier de la Haie-Bergerie à Villepreux

    Le quartier de la Haie-Bergerie à Villepreux est sorti de terre entre 1959 et 1967 à une période où la France et notamment les grandes villes et leur périphérie manque cruellement de logements. Jacques Riboud, constructeur immobilier et urbaniste, y propose un modèle en contre-pied par rapport à l’architecture moderne et notamment à la politique des « Grands ensembles » faits de tours et de barres d’immeubles collectifs : il le nomme « l’urbanisme provincial ». Composé d’une mixité entre petits immeubles collectifs et maisons individuelles avec jardins mais aussi de commerces, d’équipements publics et de réseaux de liaisons douces, le quartier préfigure les principes qui seront mis en œuvre dans la future Ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines.

    Le quartier des Prés

    Véritable quartier-jardin au cœur de la ville, le quartier des Prés à Montigny-le-Bretonneux est un des premiers ensembles de la toute jeune Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines à avoir vu le jour dans les années 1970.

    Le quartier des Sept-Mares

    Emblématique des débuts de la construction de la Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, le quartier des Sept-Mares à Elancourt, inauguré en 1975, a été pensé comme une bourgade autonome avec son centre commercial, ses nombreux équipements publics, ses espaces de loisirs et son architecture contemporaine. Il vous est présenté par Sabrina Leroy-Kowalk, guide-conférencière au Musée de la ville de SQY.

    Le quartier de Villaroy

    Parmi les derniers nés des quartiers de la Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines à la fin des années 1990, le quartier de Villaroy à Guyancourt offre architecture remarquable et œuvres d'art réparties autour d'un axe d'urbanisme fort et équilibré.

    Les Arcades du Lac

    Un emblème du patrimoine contemporain lié à l'aventure de la Ville Nouvelle : Les Arcades du Lac et les Templettes de Ricardo Bofill.

    La Commanderie des Templiers

    Un incontournable du patrimoine ancien : la Commanderie des Templiers de La Villedieu à Elancourt !

Toutes les visites L'Art à l'air libre

    La Grande Girouette de José Subira-Puig

    Cette œuvre, de José Subira-Puig, se dresse dans le quartier des Saules à Guyancourt depuis 1987, alors que le quartier venait de sortir de terre. Artiste passionné par le travail du bois, Subira Puig, membre du mouvement de la Jeune Sculpture, offre ici une œuvre touchante et chaleureuse, dont le mouvement imperceptible ajoute au mystère de ce grand arbre urbain.

    Physichromie de Carlos Cruz-Diez

    Internationalement connu pour ses œuvres d’art cinétiques et optiques, Carlos Cruz-Diez a conçu en 1981, pour la passerelle de la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines, l’une de ses œuvres majeures en France : Physichromie. Intégrée au plafond de la grande passerelle piétonne rouge qui permet de franchir les voies de chemin de fer, elle est le fruit d’une collaboration étroite entre l’artiste, l’architecte Renzo Moro et les ingénieurs.

    Le Dragon de Victor Roman

    Récemment restauré et réinstallé sur le mail Anne-Marie Doux à Guyancourt, le Dragon de Victor Roman date de 1977. L’œuvre est décryptée pour vous par Caroline Weber pour le Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines qui mène les campagnes de restauration de l’art public de l’agglomération.

    Le Carillon des frères Baschet

    Au cœur du quartier des 7-Mares à Elancourt trône une sculpture sonore créée par les frères François et Bernard Baschet, destinée à jouer le rôle d'une cloche dans un beffroi moderne. Les musiciens sculpteurs sont internationalement connus ! L'œuvre fait aujourd'hui l'objet d'une étude préalable à sa restauration.

    Le Parc des Coudrays

    Saviez-vous que le Parc des Coudrays, créé en 1974 à Elancourt, est le tout premier parc d'art urbain en France ? Redécouvrez-le !

    La Perspective de Marta Pan

    Côté œuvre d'art, une icône, un emblème, que dire... : un monument ! Il s'agit de la Perspective de Marta Pan, sise à cheval sur les communes de Montigny-le-Bretonneux et de Guyancourt.

    Le Pont de Gratteloup de Dietrich-Mohr

    Dans le quartier du Pas du Lac à Montigny-le-Bretonneux, cette œuvre méconnue mérite le détour...